Il y a 2 mois Actu Auto-ici475Maxime

Bonus / Malus 2018 : Le barème se durcit encore

Et voici donc annoncée, la mouture 2018 du système Bonus-Malus. Cette année encore, il laisse l’avantage aux véhicules diesel puisque le seul critère pris en compte reste le taux d’émission de CO2 pour un véhicule.

Quels véhicules seront concernés par le Malus 2018 ?

Tous les véhicules émettant plus de 120 gr/co2 seront désormais assujettis à l’éco-taxe. Pour rappel, en 2017, le taux plancher était de 127 gr. Le montant du malus continuera de grimper tous les 1gr pour atteindre donc un malus maxi de 10500€

réservés aux véhicules les plus polluants (au-delà de 184 gr/co2). Ces chiffres sont encore provisoires puisqu’il faut attendre que la loi soit définitivement adoptée, mais le ton est donné.

Barème du Bonus / Malus 2018 comparé à 2017

Le barème du malus écologique évolue d'année en année, avec un seuil de déclenchement toujours plus bas.

Et les bonus : quelles voitures seront encore concernées ?

Si l’achat d’un véhicule électrique neuf restera encore « sponsorisé » avec une aide de 6000 €, le bonus accordé aux véhicules hybrides rechargeables n’est plus d’actualité.

Peut-on encore échapper au malus ?
Pas d’informations pour le moment : on peut donc imaginer que les règles ne changeront pas ou peu. Si tel est le cas, les familles nombreuses pourront bénéficier d’un remboursement d’une partie de leur malus en cas d’achat d’une auto neuve de 5 places et + ( réduction de 20gr de co2 par enfant ) ; Les titulaires de carte d’invalidité ou les familles ayant une personne mineure ou à charge dans son foyer en seront exonérés. Enfin, les véhicules aménagés handicap et les camionnettes ne sont pas soumis à Malus.
Le malus annuel restera-t-il d’actualités ? Pour rappel, les voitures jugées les plus polluantes, c’est-à-dire de catégorie G dans le classement Ademe doivent se soumettre à une écotaxe annuelle de 160 €

Une nouvelle prime de conversion version 2018

Une version revisitée de la prime à la casse devrait donc voir le jour en 2018 et cette fois sans conditions de revenus. Trois montants de prime (1000€, 2000€ ou 2500€) seraient accordés à tous les ménages achetant un nouveau véhicule Neuf ou Occasion. Mais il y aura bien sûr quelques conditions à respecter.
La voiture revendue devra dater de 1997 ou avant pour les versions essence et de 2001 ou avant pour les diesels. Elle devra en outre être porteuse de la vignette Crit’air 0,1 ou 2
Désormais, on peut obtenir cette prime si on fait l’acquisition d’un véhicule neuf mais aussi si on achète une voiture occasion (à condition qu’elle soit de 2006 ou après pour une essence et du 1er janvier 2011 ou après pour un diesel)

Le taux moyen d'émission de CO2 à baissé au fil des années en raison de nouvelles normes écologiques mises en place.

Cela fait donc maintenant plus de 10 ans que le Malus a été instauré. Les différentes mesures avaient pour objectif un taux de CO2 moyen de 130 gr/km2 en 2015, et 95 gr en 2020.

Quelques mois de répit seront possibles si vous achetez votre voiture par un mandataire. En effet, la grille de malus est applicable selon la date de première immatriculation. Donc si vous achetez un véhicule immatriculé en 2017, vous ne règlerez que le montant requis pour l’année concernée.

Le seuil de déclenchement en termes d'émission de CO2 a baissé au fil des années tandis que la taxe est de plus en plus élevée chaque année.

Concrètement, quelle voiture peut-on acheter si l’on ne veut pas avoir à régler cette écotaxe ?

En essence, le choix n’est pas grand et il faudra se contenter d’une petite voiture.
Les micro-urbaines seront les principales concernées comme La Citroën C1 en 1.0 VTi68 qui n’émet que 95gr/km. La Fiat 500 avec ses 115 gr/km échappe elle aussi au malus.
Côté SUV, le nouveau Captur en TCe90 émet 120gr/km contre 95 gr/km en DCi90.
Il sera donc plus facile de se rabattre sur un véhicule diesel.
Pas de Malus pour la nouvelle Clio 4 en DCi 90 et DCi 110. Même en configuration automatique celle-ci ne sera pas concernée, tout comme le Captur Intens Energy DCi 90.

Les ventes de véhicules neufs bénéficiant d'un bonus ont considérablement baissés au fil des années.

Si cette mesure a pour objectif d’inciter les consommateurs à s’orienter vers des véhicules dits plus écologiques, elle vise aussi à faire en sorte que les constructeurs innovent pour atteindre des émissions de CO2 de plus en plus faibles. On peut donc s’attendre à voir le taux d’émission diminuer dans les prochains mois.

Maxime