Comment lire la carte grise de votre véhicule ?

Afin d’immatriculer votre véhicule, il est primordial de comprendre chaque rubrique et connaître chaque information présente sur cette dernière. La carte grise d’un véhicule comprend des informations techniques ainsi que des informations importantes sur le propriétaire de la voiture. Grâce à cet article, apprenez à déchiffrer votre carte grise !

Pour se déplacer à bord de son véhicule en toute sécurité, il est nécessaire que celle-ci soit en règle. Cela implique de disposer des pièces telles que le permis de conduire, une assurance et une pièce d’identité propre à votre véhicule. Il s’agit de la carte grise du véhicule. Ce document contient toutes les informations qui lui sont relatives et permettent de mieux l’identifier. Elle est obligatoire étant donné que l’immatriculation de votre véhicule s’impose. La lecture d'une carte grise peut s'avérer difficiles, celle-ci se composant essentiellement de sigles. Chacun correspond à une donnée qui peut être utile de connaître.

Tout savoir sur votre carte grise !

Qu’est-ce qu’une carte grise ?

La carte grise ou certification d’immatriculation est un document exigé pour tout détenteur d’un véhicule motorisé (moto, voiture, camion), remorque ou semi-remorque. Cela correspond à une description du véhicule. Il regroupe toutes les informations relatives au véhicule et permet de l’identifier. Sans cette pièce, il ne vous sera pas possible de mettre votre véhicule en circulation.

Après l'achat de votre véhicule neuf ou d'occasion, vous avez un mois pour immatriculer votre véhicule. Avant de recevoir votre carte grise définitive, vous allez avoir un certificat provisoire d'immatriculation. Il reprend les éléments essentiels de la carte grise. 

Quelle est la durée d’une carte grise ?

Il est important de savoir qu’une carte grise est valable à vie. Néanmoins, il faut noter qu’un renouvellement de votre pièce s’implique si vous modifiez l’une des informations qui s’y trouve ou si celle-ci n’est plus valide.

Par exemple, si vous déménagez et changez d’adresse de résidence ou que votre situation matrimoniale change, un renouvellement de votre carte s’impose. D’autre part, si vous cédez ou vendez votre véhicule il faudra mettre votre pièce à jour pour modifier le propriétaire. Ainsi donc, tout est établi de sorte à permettre lors d’un contrôle par exemple de retrouver un véhicule volé.

Quels sont les facteurs influençant le coût d’une carte grise ?

Le coût de la carte grise n’est pas un prix fixe et est influencé par plusieurs facteurs. Il peut donc varier en fonction de la puissance du véhicule, c’est-à-dire que plus le véhicule est puissant, plus il est élevé. Il varie également en fonction du type de véhicule, de son âge, de sa production en CO2 et parfois même du département du propriétaire.

 Il ne s’agit donc pas d’une valeur fixe, la conception de votre carte grise dépendra donc de votre véhicule. Le coût de votre carte dépend aussi de l’énergie du moteur, de sa puissance fiscale et de sa date de mise en circulation.

Calculez le coût de votre carte grise

Si vous achetez une voiture en région Nouvelle-Aquitaine par un mandataire auto ou par un concessionnaire, vous devez vous acquitter de la taxe d'immatriculation. Celle-ci dépend de la puissance fiscale de votre véhicule et de votre région. En Nouvelle-Aquitaine, la taxe au cheval fiscal est de 41 €. Si votre véhicule a une puissance de 5CV, le montant de votre carte grise (taxe régionale) sera donc de 5x41 € soit 205 €. À ce moment s'ajoute des frais forfaitaires d'envoi et de gestion pour un montant de 13,76 €. Pour tout achat de véhicule Hybride ou Électrique en Nouvelle-Aquitaine, votre région vous exonère de cette taxe d’immatriculation. Vous n’aurez donc qu’à régler les frais d’envoi et de gestion de 13,76 € ainsi que le malus si votre véhicule y est soumis et la taxe au poids.

Comment se présente une carte grise ?

Le certificat d’immatriculation possède des informations qui permettent son identification. On retrouve notamment :

  • le nom et l'adresse postale du propriétaire ;
  • le numéro d’immatriculation du véhicule  ;
  • la marque du véhicule  ;
  • son modèle  ;
  • le numéro de série  ;
  • la puissance fiscale ;
  • son poids  ;
  • la date de mise en circulation  ;
  • la date du dernier contrôle technique validé ;
  • l’énergie du moteur , ainsi que d’autres informations relatives au véhicule.

La carte grise contient des informations relatives au titulaire du véhicule. Ainsi donc, en cas de perte ou de vol, votre certificat d’immatriculation permet de vous reconnaître en tant que propriétaire. On pourra donc lancer les recherches en fonction des informations d’identification du véhicule qui s’y trouve.

Ces informations permettent également aux autorités de vous identifier en cas d'infraction au code de la route. Les amendes pour excès de vitesse sont en effet envoyées à l'adresse postale qui figure sur la carte grise. Il est donc impératif de la mettre à jour en cas de déménagement, afin d'éviter des frais de retard de paiement en cas de non-réception. Vous pouvez consulter notre guide sur la modification d’informations sur une carte grise.

Découvrez comment déchiffrer une carte grise ?

Il est important de savoir lire votre carte grise et de comprendre les mentions qui s’y trouvent. Généralement, on retrouve jusqu’à 26 champs numérotés de A à Z.

A : c’est celle du numéro d’immatriculation du véhicule. Elle contient le numéro d’immatriculation retrouvé à l’arrière sur la plaque d’immatriculation. Elle n’est pas modifiable, peu importe les circonstances. Elle se présente sous le format : AB-123-CD.

B : cette lettre correspond à la date de la première immatriculation du véhicule concerné. En d’autres termes c’est à cette date que le véhicule a reçu l’autorisation d’être mis en circulation. C’est également la date d’édition de la toute première carte grise.

C : c’est celle où l’on retrouve les informations relatives au(x) titulaire(s) du véhicule. Elle se décompose en quatre volets.

C.1 : cette inscription indique le nom et prénom du titulaire.

C.4a : il s’agit de la mention précisant si la personne ayant acheté le véhicule est le détenteur du véhicule.

C.4.1 : on retrouve la mention authentifiant du nombre de titulaires du véhicule de la carte grise dans le cas d’une multipropriété.

C3 : il est indiqué l’adresse complète du titulaire du véhicule. C’est à cette adresse que seront envoyés tous les courriers relatifs au véhicule, c’est-à-dire les contraventions, la carte grise d’origine, etc. 

D : on y retrouve les informations générales relatives au véhicule. Ces informations sont réparties en trois volets.

D.1 : on peut constater la marque du véhicule écrite en toutes lettres.

D.2 : il est mentionné le code national d’identification du type ou numéro CNIT. Il sert lors de l’importation d’un état membre vers un état membre de l’Union européenne.

D.3 : on a la dénomination commerciale c’est-à-dire le nom commercial du véhicule

: c’est la case contenant le numéro d’identification du véhicule ou numéro VIN ou numéro de série du véhicule. On retrouve ce numéro au niveau de plusieurs parties du véhicule pour pouvoir l’identifier en cas d’accident

F : elle renseigne sur les informations sur les masses maximales du véhicule

F.1 : la masse en charge maximale techniquement admissible en kilogramme sauf pour les motocyclettes est indiquée. Au-delà de ce poids, le véhicule peut devenir incontrôlable au niveau du freinage et de la direction

F.2 : la masse maximale admissible en service, elle ne concerne que le véhicule et dépend du pays ou a été faite l’immatriculation

F.3 : la masse en charge maximale de l’ensemble en service. Elle prend en compte la masse du véhicule et toute autre masse ajoutée dans le véhicule. Anciennement connu sous le nom de PTRA Poids total roulant autorisé

G : elle correspond à la masse du véhicule en circulation avec la carrosserie et un dispositif en cas de véhicule tracteur. Elle correspond au poids du véhicule en prenant en compte celui du conducteur (+80kg)

G.1 : c’est le poids à vide national.

: il s’agit de la période de validité de la carte qui est normalement indéfinie

: il s’agit de la date d’émission du certificat d’immatriculation

J : c’est la catégorie du véhicule

J.1 : le genre national du véhicule apporte plus de précision que la catégorie exprimé en code :  VP pour véhicule particulier, CTTE pour voiture utilitaire léger, MTT1/MTT2 pour les motos, CYCL pour les scooters.... Cela va détermine les taxes applicables pour l’immatriculation

J.2 : carrosserie et format du véhicule, codification au niveau européen : AA pour berline, BE pour pick-up....

J.3 : carrosserie et format du véhicule à l’état national (BREAK, SOLO, AGRICOLE, CABR, BUS ...)

K : numéro de réception par type du véhicule

 

P : il s’agit ici des informations relatives à l’énergie et à la puissance du véhicule. Celles-ci se décomposent en quatre volets

P.1 : cylindrée, cette donnée est exprimée en litre pour les voitures et en cm3 pour les motocyclettes

P.2 : la puissance nette maximale du véhicule en kW

P.3 : le type de carburant ou d’énergie indiqué par une abréviation ES pour essence, GO pour gazole, EL pour électrique

P.6 : puissance administrative nationale ou le nombre de chevaux fiscaux dont dispose le véhicule. Cette donnée a un lien direct avec le prix de la carte grise

Q : rapport puissance/masse pour les motocycles en kW/kg ou puissance massique

S : informations sur le nombre de places dans le véhicule

S.1 : nombre de places assises maximal, siège chauffeur inclut dont dispose le véhicule 

S.2 : nombre de places debout dont dispose le véhicule 

U : informations diverses 

U.1 : niveau sonore du véhicule immobile en dB(A)

U.2 : vitesse du moteur en min^-1

V : informations environnementales 

V.7 : rejet de CO2 (en gr/km) pour les véhicules après 2004 

V.9 : classe environnementale de réception du véhicule 

X.1 : date du prochain contrôle technique à la délivrance 

Y : informations sur les taxes de la carte grise

Y.1 : coût de la taxe régionale du véhicule en € 

Y.2 : coût de la taxe pour le développement des actions dans l’apprentissage de la conduite en €

Y.3 : coût de la taxe additionnelle CO2 ou montant de l’écotaxe en €

Y.4 : coût de la taxe de gestion du certificat d’immatriculation en €

Y.5 : coût de redevance pour acheminement du certificat d’immatriculation en €

Y.6 : montant total de taxes et de redevance en € (Y.1+Y.2+Y.3+Y.4+Y.5) 

Z : mentions spécifiques.

Z.1 : indique s'il s'agit d'un véhicule de collection, d'état, de démonstration...

Z.2 : montre si le véhicule possède des caractéristiques techniques particulières (nombre de place pour le fauteuil roulant, places médiacels...)

Il en ressort donc qu’il est indispensable d’avoir en sa possession une carte grise pour son véhicule. Sans quoi votre véhicule ne pourra pas entrer en circulation. De même, il est important de pouvoir lire et de comprendre sa carte grise pour mieux gérer son véhicule et ne pas braver des limitations de masses par exemple. La carte grise sert donc à assurer votre intégrité et votre sécurité à vous et à votre véhicule. Assurez-vous de toujours l’avoir sur vous lorsque vous êtes en voiture.

Ici, on répond à vos questions sur la carte grise

La date de mise en circulation de votre véhicule se situe tout en haut de la carte, au niveau de la lettre B et correspond à la date à laquelle la voiture a été autorisée à circuler.

La puissance fiscale de votre véhicule correspond à la puissance du moteur et elle est mentionnée en « chevaux fiscaux » sur votre carte grise. Vous la retrouverez en point P.6.

Le numéro d’immatriculation figure à la case A sur votre carte grise ainsi que sur la partie détachable de cette dernière.

Le numéro de série, numéro d’identification ou encore numéro VIN se retrouve en case E et permet d’identifier votre véhicule lors d’un accident ou d’un vol par exemple.

Le type de carburant est indiqué en case P.3. S’il s’agit d’une voiture essence, vous verrez apparaître la mention « ES », « GO » pour le gazole et enfin « EL » pour l’électrique. Vous pouvez aussi retrouver ces informations directement au niveau de la trappe à carburant de votre véhicule.

Le CPI est un certificat provisoire d’immatriculation se présentant sous la forme d’un document papier. Ce document est délivré par l’Agence Nationale de Titres Sécurisés (ANTS) et permet à tous les détendeurs de ce document de circuler en France pour une durée d’un mois, dans l’attente de l’immatriculation définitive du véhicule.


Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo #SeDéplacerMoinsPolluer