Auto-ici  est ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 19h (18h le Samedi)



barometre de la conduite responsable

31 août 2021

Bilan du 11e Baromètre de la conduite responsable : quels enseignements tirer ?

  •  Actualités Automobile

La conduite responsable fait référence à l'ensemble des principes et réflexes à maitriser par un conducteur automobile pour protéger sa voiture, assurer sa propre sécurité et celle des autres usagers de la route. Afin de mieux cerner les tenants et aboutissants de la conduite automobile chez les Européens, les résultats du "11e Baromètre de la conduite responsable" ont été publiés en mai 2021. Votre mandataire automobile de confiance Auto-ici, vous indique les principaux enseignements à tirer de cette étude concernant les conducteurs européens.

11e baromètre de la conduite responsable : méthodologie et objectif

Il s'agit d'une enquête effectuée par Ipsos qui prend en compte 12400 personnes dans 11 pays européens, dont principalement la France. Plus précisément, 2400 Français et 1000 personnes respectivement choisies dans chacun des 10 autres pays, tous âgés d'au moins 16 ans, ont été contactés via Internet pour répondre aux questions.

Exceptionnellement, cette édition du barème intègre les considérations sanitaires liées à la Covid-19. À la fin, il a été possible de dégager un état des lieux significatif des comportements des Européens au volant. L'analyse de l'évolution des pratiques en matière de conduite responsable permettra ainsi de mieux engager les initiatives étatiques ou citoyennes associées.

Respect du Code de la route et des restrictions sanitaires : il reste du chemin à parcourir

75% des conducteurs européens (respectivement 75% des conducteurs français) enfreignent souvent les règles du Code de la route alors que 70% des conducteurs européens (respectivement 68% des Français) ne respectent pas toujours les règles sanitaires. Plus spécifiquement, le dépassement des limitations de vitesse (88%), la violation des deux tricolores (62%), l'oubli de mettre le clignotant quand on double ou change de direction (51 %) et le non-marquage d'arrêt à un stop (43 %) sont les principales formes de violation du Code en Europe.

Pour justifier ces écarts par rapport aux règles, la majorité des automobilistes européens (52 % de ceux qui violent souvent le Code de la route et 45 % de ceux qui ne respectent pas les règles sanitaires) estiment qu'elles ne sont pas cohérentes ou adaptées à la situation.

En somme, 77% des conducteurs européens se permettent des écarts avec le Code de la route autant qu'ils le font avec les mesures de restriction sanitaires. Ce chiffre élevé est préoccupant, car le non-respect des exigences routières ou sanitaires augmente d'une part les risques d'accident de la route et favorise d'autre part la propagation du virus de la Covid-19.

Incivilités au volant en Europe : de relatives améliorations sont notées

Par rapport à 2020, les incivilités de même que l'agressivité au volant vis-à-vis des autres conducteurs ont baissé. Toutefois, les statistiques restent significativement élevées. En 2021, 52% des conducteurs - contre 55% en 2020 - admettent qu'il leur arrive d'injurier un autre conducteur. On note également une perte de 4 points en ce qui concerne le pourcentage de personnes qui klaxonnent de manière intempestive les conducteurs qui les énervent (47% en 2021).

30% des conducteurs (perte de 3 points) doublent par la droite sur l'autoroute et 30% également des automobilistes (perte de 4 points) n'hésitent pas à coller délibérément le véhicule d'un conducteur qui les agace. Des progrès sont à réaliser sur le plan du dialogue entre usagers de la route, car seulement 20% des conducteurs descendent de leur voiture pour discuter avec l'autre automobiliste quand il y a un problème. En effet, 84% des automobilistes redoutent un comportement agressif de la part des autres usagers.

Des usagers de moins en moins concentrés sur la route

Même s'ils sont pour la plupart (54%) conscients du danger qu'ils encourent, les conducteurs ne cessent d'adopter de plus en plus souvent des comportements d'inattention au volant. Si 78% des automobilistes en 2020 contre 76% en 2021 reconnaissent détourner leur regard de la route plus de 2 secondes, on note une augmentation du nombre de personnes qui téléphonent avec un système de conversation Bluetooth avec haut-parleur intégré (50% en 2020 et 53 % en 2021).

Par ailleurs, 43% des conducteurs en 2021 déclarent paramétrer leur GPS alors qu'ils conduisent contre un chiffre de 37% en 2016. 21% des automobilistes en 2021 (contre 19 % en 2020) reconnaissent indiquer aux autres usagers des évènements via une application. Enfin, 32% des conducteurs téléphonent avec un casque, une oreillette ou des écouteurs quand ils sont au volant. Quand on sait que beaucoup d'accidents routiers sont dus à des défauts d'inattention au volant, on comprend qu'il faut intensifier la sensibilisation des usagers à ce niveau.

Somnolence des conducteurs : un autre problème récurrent

12% des usagers déclarent avoir failli avoir ou avoir eu un accident à cause de la fatigue. Avant de prendre le départ pour une longue distance, certaines mauvaises pratiques ont régressé. 78% des conducteurs en 2021 contre 82% en 2020 se lèvent plus tôt ou se couchent plus tard avant un long périple. Par ailleurs, alors qu'il était de 67% en 2020, le pourcentage de personnes qui entament un trajet routier durant la nuit est de 62%.

Certaines bonnes pratiques ont quant à elles régressé. En 2021, 52% des automobilistes contre 59% en 2020 font des arrêts pour faire une sieste. Il s'agit pourtant de la manière la plus pertinente de résoudre un problème de somnolence au volant. De plus, même si 73% d'entre eux sont au courant de son existence, seulement 40% des usagers en 2021 suivent la recommandation d'une pause toutes les 2 heures. Ce chiffre était de 45 % en 2020.

Les conducteurs peu soucieux de la sécurité des intervenants sur l'autoroute

56 % des conducteurs européens ne respectent pas les distances de sécurité (61 % en 2020). Cela compromet la préservation d'une bonne visibilité sur la route. À l'approche d'une zone de travaux, 51% (54% en 2020) des automobilistes oublient de freiner. Bien que les comportements dangereux régressent, la situation est toujours alarmante et il reste beaucoup de marge d'amélioration.

En général, les bonnes pratiques en matière de conduite responsable n'ont pas connu de réelle progression au niveau européen. Les acteurs doivent donc se montrer plus consciencieux en développant réellement des comportements simples, mais appropriés :

  • respecter scrupuleusement les règles du Code la route et les règles sanitaires Covid-19
  • respect des distances de sécurité routière
  • bien anticiper les dépassements
  • être plus courtois et ouvert au dialogue vis-à-vis des autres usagers
  • éviter toute distraction au volant : smartphone, GPS
  • ne pas conduire en étant fatigué et faire des pauses régulières en cas de long trajet
  • bien entretenir la voiture
  • favoriser une conduite plus souple

Inscrivez vous à notre newsletter

*En validant votre demande, vous acceptez le principe de collecte de données et notre politique de confidentialité

Suivez-nous !

  • Mandataire Négociant CEE1475/95
  • SARL au capital de 220800 €
  • RCS Lille B400 553 806 - APE 4511Z FR 16 400 553 806
Vu à la Télé 
Approuvé par 
Elu Meilleurs Distributeurs Automobiles 
 Copyright 2021