Il y a 15 jours Tarifs & Finitions42Mathilde

La cigarette au volant, encore en plein débat

Cigarette au volantQue ce soit à cause des feux de forêt, de la santé ou de la pollution, la cigarette est un vrai débat. Aujourd’hui, plus que jamais. Fumer en voiture a un impact important que l’on néglige bien souvent. Même s’il existe déjà plusieurs lois qui traitent de la cigarette au volant, on parle aujourd’hui de l’interdire définitivement pour 3 raisons : environnement, pollution et sécurité. Plusieurs solutions ont été proposées.

Des lois existantes mais insuffisantes

Aujourd’hui, plusieurs lois régissent la question de la cigarette au volant.

Tout d’abord notons bien que la cigarette n’est pas interdite au volant. Ce qui est interdit c’est l’impossibilité d’être « en état et en position d’exécuter commodément et sans délai les manœuvres nécessaires à la conduite en toute sécurité avec un champ de vision convenable conformément à l’article R 412-6 du Code de la route ». C’est-à-dire que la contravention dépend de l’appréciation des forces de l’ordre ou de la gendarmerie.  Cette loi s’applique ainsi à toute activité qui peut potentiellement perturber la conduite : fumer, boire, lire, manger….

Toutefois depuis le 1er juillet 2015, une loi existe sur l’interdiction de fumer au volant s’il y a un enfant de moins de 12 ans dans la voiture. A ce moment-là, une contravention de 3e classe peut-être appliquer (le tarif de base est de 68€).

Aujourd’hui, si quelques conducteurs sont réellement verbalisés, les poursuites sont généralement classées sans suite. Les lois existantes sont donc bien trop insuffisantes, comme nous le prouve les raisons suivantes.

Pourquoi interdire la cigarette au volant ?

Car les mégots sont souvent jetés par la fenêtre

D’après de récentes études, c’est 1 automobiliste sur 6 qui jette son mégot par la fenêtre de sa voiture. D’après une étude de l’Ipsos réalisée pour le groupe Vinci, ce chiffre monte jusqu’à 1 automobiliste sur 2 sur l’autoroute. En tout, c’est 25 tonnes de déchets qui sont récupérés par jour sur les réseaux autoroutiers français. Une quantité énorme ! D’autant plus lorsque l’on sait qu’un seul et unique mégot suffit pour rendre impropre à la consommation 500 litres d’eau et qu’il met entre 12 et 15 ans à se décomposer.

Car les mégots peuvent déclencher des feux de forêts

Lorsqu’ils sont jetés aux abords de végétation, les mégots deviennent des déclencheurs d’incendie, d’autant plus en période de canicule. Ces immenses feux sont durs à maîtriser, destructeurs pour l’environnement et dangereux pour les habitations environnantes. C’est pourquoi Nathalie Delattre, sénatrice de la Gironde, relance cet été le débat de la cigarette au volant. En Gironde, de nombreux feux ont été déclarés à cause de mégots jetés par des automobilistes. A tel point que la commune de Saint-Jean-D’Illac a décidé d’interdire du 29 juillet au 30 septembre la cigarette au volant, sauf si la voiture possède un cendrier à bord.

Un cendrier à bord, un équipement coûteux ou indisponible

Toutefois, voilà le problème : les constructeurs proposent de moins en moins cet équipement. Si avant, un cendrier était un indispensable en voiture, l’équipement disparaît des intérieurs automobiles de plus en plus chargées. D’après de nombreux constructeurs, le cendrier laisse notamment sa place aux chargeurs à induction, équipement jugé beaucoup plus essentiel par les conducteurs.

Des marques comme Audi ou Citroën proposent des « Pack fumeurs » qui intègrent un cendrier et un allume-cigare directement dans la console du véhicule. Mais l’option reste payante. Il est aussi possible de se procurer un cendrier nomade que l’on peut insérer dans le cadre de la portière ou dans le porte-gobelet, toujours à un certain coût.

Le débat est alors ouvert : faut-il interdire tout simplement la cigarette au volant ? faut-il obliger les constructeurs à inclure les cendriers dans les équipements de base des véhicules ? faut-il mettre en place une amende pour les conducteurs qui jettent leur mégot par la fenêtre (au même titre qu’il existe une amende de 68€ pour les piétons qui jettent leur mégot au sol) ? Une décision dure à prendre…

Mathilde