Climatisation et santé : éviter les pièges

Aujourd’hui, la climatisation est devenue une option indispensable dans un véhicule au même titre qu’un auto radio ou encore qu’un GPS, elle est même devenue un réflexe pour de nombreuses personnes

Néanmoins, tout le monde a déjà entendu la fameuse phrase « Je n’utilise pas la climatisation, ça me rend malade ! ». Il faut savoir que la climatisation en elle-même ne rend pas malade mais c’est l’utilisation qui en est faite qui pose problème !

Mais alors d’où proviennent les pièges de la climatisation et quels impacts l’utilisation de celle-ci génère dans nos véhicules ?

La climatisation, cette amie tantôt ennemie

Le premier problème qui réside dans son utilisation, c’est la différence de température. Le corps humain n’est pas apte à s’adapter à un choc thermique entre la température extérieure et celle de l’intérieure de la voiture. Cela demande donc un effort à notre corps de s’adapter à ce changement de température d’autant plus quand la climatisation est orientée vers notre visage, ce qui affecte nos muqueuses du système respiratoires et génère donc des infections de types angines, rhinites et bien d’autres.

Vient ensuite le problème évident de la pollution. L’air extérieur avant de pouvoir rentrer dans le véhicule est filtré sauf si, bien entendu, vos filtres sont encrassés.Là, nous laissons place à l’apparition de particules provoquant des allergies et autres maladies ou infections respiratoires en tout genre!

Pour finir, c’est la consommation d’énergie qui fait parler d’elle ! L’estimation se situe aux alentours de 0,5l/100km, ce qui n’est pas rien et évidemment une consommation plus importante que si l’on se contente d’ouvrir les fenêtres.

Les conseils pour optimiser l’utilisation de la climatisation

Voici quelques astuces pour profiter de votre climatisation sans pour autant polluer l’environnement :

  • Garez votre véhicule le plus possible à l’ombre, dans la mesure du réalisable
  • Avant de démarrer la climatisation, roulez quelques kilomètres avec les fenêtres ouvertes cela la rendra plus efficace une fois la chaleur de l’habitacle évacuée
  • Adaptez le température en fonction de la température extérieure. Elle ne doit pas dépasser un écart de 4 à 5 degrés ! Alors, on dit adieu à la climatisation automatique!
  • En hiver, ne pas hésiter non plus à faire tourner la climatisation de temps en temps pour maintenir en état le joint tournant du compresseur
  • Pour finir, faites réviser votre climatisation, notamment avant un départ en vacances. Les filtres des systèmes de climatisation doivent être décrassés tous les 10000 km et environ une fois par an. Toutefois, restez en garde car la révision d’une climatisation nécessite la récupération d’un gaz réfrigérant que seuls les garages certifiés peuvent réaliser. Il faut donc se renseigner pour trouver le lieu le plus adapté!

Profitez des chaleurs actuelles pour faire réviser votre véhicule et la route des vacances est à vous!

Mathilde Kaplon